Bilan d'un samedi pas comme les autres à Rennes

Bilan d'un samedi pas comme les autres à Rennes

Il était près de 15h00 ce samedi quand l’emblématique speaker et organisateur du circuit Perche Elite Tour, Jean-François Raffalli, prit la parole pour stopper les différents concours qui venaient de démarrer sur les quatre sautoirs de la Salle Robert Poirier.

Saut d'Emanuel Gallon lors du concours Elite B. Crédit: Shannon Celiz Lopez

"J’ai une petite nouvelle à vous annoncer. Vous savez certainement qu’à Glasgow, à l’heure où je vous parle, se déroule un concours international de saut à la perche. Vous savez aussi certainement, en tant que passionné, qu’Armand Duplantis, est le nouveau détenteur du record du Monde à 6m17 depuis le week-end dernier. Et bien figurez-vous que ce jeune garçon vient à nouveau de battre son propre record en passant 6m18 au premier essai."

Blanc dans la salle, le temps de réaliser. La concentration laisse place aux sourires d’admiration et à la surprise. « Ah, et quand vous irez voir la vidéo du saut après ce concours, vous verrez que ce jeune de 20 ans à encore une belle marge ! ». Armand Duplantis et ses sauts à record risquent de propulser la discipline sous les feux des projecteurs pendant de nombreux mois encore. Une sacrée vitrine et une reconnaissance méritée pour cette discipline ô combien spectaculaire.

A l’échelle nationale, c’est Rennes qui était au coeur de l’actualité « Perche » ce samedi avec l’étape du circuit « Perche Elite Tour » organisée en soirée, et les différents concours réservés aux jeunes et aux Elite B et C, tout au long de cette journée débutée dès 9h00. Une grande fête de la perche qui était organisée pour la troisième fois consécutive par le Stade Rennais Athlétisme, après les éditions de 2016 et 2018. Cette année, plus de 200 compétiteurs se sont affrontés avec un total de quatorze concours gérés grâce aux quatre sautoirs mis en place pour l’occasion. Une organisation désormais rodée et bien aidée par les quelques cinquante volontaires qui se sont affairés toute au long de la journée pour faire de cet événement une nouvelle réussite dans la capitale bretonne.

Un concours Elite qui a tenu toutes ses promesses

19h00, le Bagad de Cesson-Sévigné faisait son apparition dans une salle Robert Poirier plongée dans l’obscurité et où les jeux de lumière s’animaient au rythme des binious et cornemuses. Jean-François Raffalli et Thomas Larousse prenaient alors le micro pour présenter la bonne vingtaine d’athlètes engagés dans cette cinquième et avant-dernière étape du circuit hivernal Perche Elite Tour. Sous les applaudissements d’un public breton venu en nombre, le concours pouvait démarrer avec sur le sautoir A les masculins et sur le sautoir B les féminines.

Si les premières barres (4m95 pour les hommes et 3m45 pour les femmes) étaient destinées à entrer dans la compétition après cette période de présentation, le concours rennais prenait rapidement de la hauteur. Alioune Sene battant même le record de l’épreuve avec un saut victorieux à 4m65, alors que Marion Lotout, l’emportait chez les femmes !

Second succès en trois éditions pour Marion Lotout

Marion Lotout. Crédit: Shannon Celiz Lopez

Les féminines franchissaient pour dix d’entre elles les 3m90. Floriane Ponza (Pont L’abbe) et Dora Mahfoudhi (TA Rennes), toutes deux sociétaires d'un club breton, s’arrêtaient là, avec la satisfaction d’avoir réalisé leur meilleure performance de la saison.

Alors que Marion Lotout (Stade Sottevillais 76) entrait dans le concours à 4m20 avec une réussite dès le premier essai, Marion Buisson, Louise Libessart et Marie Rivereau ne parvenaient pas à franchir ce palier et étaient à leur tour éliminées. Elles n’étaient alors plus que quatre dans ce concours féminin. Margot Chevrier passait 4m20 au dernier essai mais ne parvenait pas à aller plus haut, tout comme Emma Brentel et Thiziriaci Daci, qui laissaient ainsi le champs libre à Marion Lotout, seule perchiste à effacer les 4m35 (2ème essai).

La bretonne tentait alors les 4m45 à trois reprises mais sans succès, malgré un dernier saut prometteur pour la suite de la saison. Après avoir remporté l’édition 2016 avec 4m21, Marion Lotout ajoute une seconde fois son nom au palmarès de l’épreuve rennaise.

 

Alioune Sène, nouveau détenteur du record de l’événement

Sur le sautoir A, le concours a longtemps été indécis même si le futur vainqueur n’aura finalement que très peu tremblé, sûr de son fait et de ses capacités à aller chercher une performance à la hauteur de son standing d’international.

Si ils étaient douze au départ, le concours s’est arrêté à 5m25 pour le natif de Douarnenez, Alexandre Feger (Entente Bassin Athlétisme) et pour l’expérimenté Damiel Dossevi (CA Montreuil 93). Romain Gavillon (AS Montferrant) et Matthias Orban (CA Mayenne) franchissaient cette barre mais ne parvenaient pas à passer l’obstacle suivant à 5m40.

Alioune Sène. Crédit: Jean-Luc Breillot

Ils étaient alors encore cinq en lice pour la victoire finale : Jules Cypres (CA des Eaux Vives), Ethan Cormont (Asa Maisons Alfort), le tenant du titre Jie Yoa (Chine), Thibaut Collet (ASPTT Grenoble) et Alioune Sène (Stade Clermontois). Tous les cinq validaient les 5m55, avec un nouveau record personnel pour Jules Cypres, qui comme trois autres de ses adversaires ne parvenait pas à franchir les 5m65 suivants … au contraire d’Alioune Sène, qui battait à son second essai le record de l’épreuve (détenu auparavant par le chinois Yoa - 5m62). L’international français, sélectionné aux championnats du monde de Doha, n’allait cependant pas plus loin et remportait une épreuve dont il était le favori.

La manifestation rennaise se ponctuait par un podium mixte, mettant en avant les trois meilleurs de cette compétition Elite Homme et Femme.

Dans deux ans, le Stade Rennais Athlétisme organisera une quatrième édition de la Roazhon Perche, mais avant cela, place le week-end prochain à l’épreuve clermontoise organisée par Renaud Lavillenie, qui aura à coeur d’effacer sa contre performance rouennaise et d’accueillir sur ses terres, le nouveau détenteur du record du Monde, Armand Duplantis … pour un nouveau coup d’éclat ?

Related Articles